Ville de Dinant
Maison de la Pataphonie  

Voyages en Pataphonie

Dinant – Maison de la Pataphonie (Rue en Rhée, 51)

> Tous les Jours (sauf le Sa)

Réservation fortement conseillée au 082/21.39.39.
(Centre Culturel Régional de Dinant)

 

Dans le cœur historique de "Dinant, la Voix Cuivrée", le Centre Culturel Régional de Dinant (CCRD) vous invite à pousser les portes d'un univers extraordinaire:

 

La Maison de la Pataphonie, c’est un espace créatif de découverte et de création sonore, dans un univers où les objets du quotidien, devenus instruments de musique, trouvent une seconde raison d’être. Voyager en Pataphonie, c’est se laisser surprendre par le chant des flûtes aquatiques ou la mélodie du jantophone, inventer ensemble des ambiances sonores ou des mélodies aux résonances insoupçonnées… Cet instrumentarium, imaginé par le luthier sauvage Max Vandervorst, est ludique et accessible à tous sous la baguette magique du guide-Pataphon.

Plus d'infos: www.pataphonie.be

 

Mais aussi...

> Nouvelles de Pataphonie

Art, Histoire et Symphonie

Bienvenue à la Maison de la Pataphonie. Nous embarquons dans un instant à destination d’un pays imaginaire où tout est musique. Le Zygzaboule et ses trois sonneries magiques vont éveiller le pataphon en herbe qui vit en vous, musicien ou pas. Nous traverserons les différentes provinces de cette contrée, découvrant tour à tour la jungle patatropicale, la rivière aqualubique, la grotte mise à jour par Pierre Galet, le Grand Echantillonneur et même le Mur du Son pour les plus chanceux d’entre vous. Imaginé par Max Vandervorst et matérialisé par la société Amalgamme, l'instrumentarium, unique en son genre, s’est considérablement développé au fil du temps, en perpétuelle évolution grâce à l’inventivité des deux Pataphons qui vivent en ces lieux. Dans la ville natale d’Adolphe Sax, la Maison de la Pataphonie, sise dans l’une des plus vieilles maisons de Dinant, est un véritable hommage à l’invention instrumentale d’où l’on sort avec l’œil pétillant, les oreilles aux aguets et l’envie patamusicale.

 

> Les Archives d'Archibald l'Archiviste

 L'Oreille Absolue

L’oreille absolue est la faculté de reconnaître, à l'écoute d'un son, une ou plusieurs notes sans avoir eu besoin d'entendre au préalable une note identifiée servant de référence, faculté qui est associée à une perception fine de la justesse. L’oreille absolue nécessite une très bonne mémoire auditive développée par un apprentissage musical précoce et prolongé comportant une référence tonale stable et des catégories précises de hauteur. Il semble que cet apprentissage n'ait existé, avec ces caractéristiques, que dans la musique occidentale, avec son insistance particulière sur la hauteur des sons musicaux et le solfège. Les personnes possédant une oreille absolue, dite ʺactiveʺ, peuvent chanter avec une extrême justesse une note donnée. Ils sont par ailleurs capables, non seulement d'identifier et de nommer une note écoutée, mais également de signaler si celle-ci est un peu trop haute ou basse selon le diapason de référence.

 

> Les Luthiers Sauvages

Anarchestra

Anarchestra est un groupe de musiciens (quelques dizaines de réguliers et quelques centaines de parfois) jouant d’environ 100 instruments construits, à deux exceptions près, par Alex Ferris. Les instruments sont principalement en acier avec quelques pièces adaptées, comme des "tuning machines" et des embouchures.

Les instruments ont été construits pour encourager les non-musiciens à explorer la réalisation du son, à permettre aux musiciens expérimentés de rendre le son inconscient par leurs habitudes techniques et préconceptions, et enfin à fournir un vocabulaire alternatif de sons musicaux. Oscillant entre musique expérimentale, bruitisme et étude sociologique du rapport entre le son et l'homme, Anarchestra se veut être un laboratoire ou tout un chacun peut s'essayer à une certaine forme de pratique sonore décomplexée (www.anarchestra.net).