Ville de Dinant
Maison de la Pataphonie  

Voyages en Pataphonie

Dinant – Maison de la Pataphonie (Rue en Rhée, 51)

> Tous les Jours (sauf le Sa)

Réservation fortement conseillée au 082/21.39.39.
(Centre Culturel Régional de Dinant)

 

Dans le cœur historique de "Dinant, la Voix Cuivrée", le Centre Culturel Régional de Dinant (CCRD) vous invite à pousser les portes d'un univers extraordinaire:

 

Bienvenue à la Maison de la Pataphonie. Nous embarquons dans un instant à destination d’un pays imaginaire où tout est musique. Musicien ou pas, le Zygzaboule et ses trois sonneries magiques vont éveiller le Pataphon en herbe qui vit en chacun de nous. Nous traversons les différentes provinces de cette contrée, découvrant tour à tour la jungle patatropicale, la rivière aqualubique, la grotte mise à jour par Pierre Galet, le Grand Echantilloneur et même le Mur du Son pour les plus chanceux. Imaginé par Max Vandervorst et matérialisé par la société Amalgamme, l’instrumentarium, unique en son genre, s’est considérablement développé au fil du temps grâce à l’inventivité des deux Pataphons qui vivent en ces lieux.

Dans la ville natale d’Adolphe Sax, la Maison de la Pataphonie, sise dans l’une des plus vieilles maisons de Dinant, est un véritable hommage à l’invention instrumentale d’où l’on sort avec l’œil pétillant, les oreilles aux aguets et l’envie patamusicale.

Plus d'infos: www.pataphonie.be

 

Mais aussi...

> News de Pataphonie

Rentrée rime avec nouveaux projets et nouvel élan. La saison qui débute ne fera pas exception. Désireuse de développer une action avec les écoles de Dinant, la Maison de la Pataphonie propose l’accès à ses activités, à tous les élèves du maternel et du primaire, pour un prix symbolique de 1 € par enfant pendant les mois d'octobre et novembre. L'appel a été lancé au printemps 2017 et les réponses positives ne se sont pas fait attendre: une quinzaine de classes voyageront en Pataphonie.

Sous le slogan "Culture pour tous", la Province lance un appel à projet afin de subsidier des lieux culturels et des associations, favorisant l'accès à la culture pour des publics précarisés. Une opportunité que la Maison n'a pas voulu laisser passer puisqu'elle a mis en place un partenariat avec l'Institut Notre-Dame de Lourdes, un Service d'Aide d'Accueil Educative (S.A.A.E.) pour des enfants placés par le juge. Accompagnés de leurs éducateurs, des jeunes de 6 à 12 ans viendront pratiquer la patamusique les mercredis après-midi. En parallèle, les Pataphons poursuivent l'élaboration de nouveaux instruments. Une maison en perpétuelle évolution...

 

> Les Luthiers Sauvages

Jeffrey Tate

Ce n'est pas à un luthier sauvage, mais à un grand chef d'orchestre qu’un modeste hommage est ici rendu, pour souligner à quel point la musique est un art accessible à tous, pour tous. Leitmotiv qui anime la Maison de la Pataphonie lorsqu’elle accueille tous ces groupes particuliers d'enfants et adultes parfois lourdement déficients mentaux et physiques.

Discret et surprenant, Jeffrey Tate s’en est allé le vendredi 09 juin 2017, à l’âge de 74 ans, victime d’un infarctus. Le musicien, rare et raffiné, engagé sur des chemins musicaux qu’il creusait avec amour, ne participait pas à la ronde médiatique. En artisan passionné, il se consacrait sans répit à son métier et aux musiciens qu’il accompagnait. Son parcours hors norme dit mieux que tout son ouverture d'esprit et sa sensibilité.

Né le 28 avril 1943 à Salisbury, Jeffrey Tate s’est d’abord frotté à la mise en scène à l’Université de Cambridge, avant d’entamer des études de médecine. Malgré son handicap, dû à un spina bifida et à une lourde cyphose, Jeffrey Tate a parcouru le monde sans relâche, devenant l’un des chefs les plus appréciés, tant du public que des artistes. Sa signature? Une vision musicale très affinée, une grande culture et un humanisme profond. Le répertoire symphonique s’était trouvé, en lui, un musicien d'élection, le domaine lyrique un interprète d’exception.

 

> Les Archives d'Archibald l'Archiviste

Le Plus Vieil Instrument du Monde!

Depuis quand l'homme joue-t-il de la musique? Jusqu'à présent, les archéologues répondaient 30.000 ans, date des plus anciens instruments – des flutes – découverts en France et en Autriche. Une équipe allemande vient de repousser cette date de 5.000 ans.

Après avoir exploré avec son équipe la Grotte de Hohle Fels, dans le Jura allemand (Bade-Wurtemberg), Nicholas J. Conard, de l'Université de Tübingen, décrit aujourd’hui, dans la revue Nature, une trouvaille: une série de morceaux de flutes en os et en ivoire appartenant à plusieurs instruments. Datés de 35.000 ans, grâce au carbone 14, ils deviennent les plus vieux du monde.