Ville de Dinant
Vous êtes ici :  Patrimoine > Célébrités > Autres > Himmer Remy
HIMMER Remy  

 

 

Il dirigea la société anonyme "Manufacture de Tissus" fondée le 8 décembre 1896. Il fut fusillé par les troupes allemandes le 23 août 1914 avec plusieurs de ses ouvriers de la Manufacture de Leffe, au lieu-dit "La cliche de bois" à Leffe, devant l'abbaye des Prémontrés. Il était le sixième enfant de Remy-Adolphe Himmer et de Jeanne Nicolle Gardebled. Il naquit à Saint-Rambert-en-Bugey, dans l'Ain, le 12 juillet 1849. Il était issu d'une famille dont les origines se trouvaient dans la région de Leutkirch (Hofs et Ausnang) en Bade-Wurtemberg, et qui émigra en France où son grand-père François-Joseph Himmer (1777 - 1832) s'illustra par des inventions dans le secteur textile. Il fut directeur de l'usine de Bazancourt et obtint une médaille de bronze à l'exposition de Paris en 1819.
 
Lors de la guerre de 1870, il participa au siège de Paris. À la fin du conflit, il entra à la manufacture de tissus de Leffe à Dinant appartenant à Albert Oudin pour en devenir rapidement le directeur en 1875. En 1896, suite au décès d'Albert Oudin, il devint « administrateur-délégué directeur » de la société. Il fut décoré de différents ordres dont les plus importants sont :  Chevalier de l'Ordre de Léopold et  Chevalier de l'Ordre de la Couronne. De plus, il porta le titre de Vice-consul d'Argentine.
 
La rue Remy Himmer qui débute au pied de l'abbaye de Leffe est bordée d'une série d'habitations ouvrières témoignage du passé industriel du quartier de Leffe. Ces habitations furent mise à la disposition du personnel. Dès 1900, la firme, anticipant sur son époque, avait mis au point une caisse de pension pour ouvriers et employés, une caisse de secours pour le cas de maladie (remboursement de frais médicaux et paiement d’une partie du salaire) et construit de nombreuses habitations ouvrières dont l’acquisition par le personnel était facilitée.