Ville de Dinant
EXPOSITION  

André Buzin – La Vie Sauvage
Peintures et Réalisations Philatéliques

Dinant – CCRD – Salles d’Exposition

Du Sa 17|06 au Di 08|10|2017

Exposition

Du Sa 17|06 au Di 27|08|2017 – Du Ma au Di – 14h00 > 18h00 – Fermé le Lu

Du Lu 28|08 au Di 08|10|2017 – Du Lu au Ve – 8h30 > 12h00 et 13h00 > 17h00

Les Sa et Di – 14h00 > 18h00

Entrée libre

Organisation CCRD avec la collaboration d’Entre-Meuse-et-Lesse, Antenne Régionale
de Natagora

André Buzin sera présent les Sa 17, Di 18, Sa 24 et Di 25|06; les Di 03, 10, 17 et 24|09;
les Di 01, Sa 07 et Di 08|10|2017 – 14h00 > 18h00

Visites commentées gratuites pour les groupes scolaires en septembre: sur réservation

 

 

Di 24|09|2017 – 10h00 > 18h00

Ouverture dès 10h00 à l’occasion de Montmartre 2017

 

A découvrir, cet été, au Centre Culturel Régional de Dinant, une exposition consacrée à un artiste de renommée internationale, originaire de la vallée mosane: André Buzin. Aux cimaises, une sélection d’œuvres originales récentes ainsi que des créations témoignant de 30 années de réalisations philatéliques.

Né à Dinant en 1946, André Buzin passe toute son enfance dans un vieux moulin du 17e siècle dans la vallée de la Leffe. A perte de vue, aucune maison, mais des ruisseaux folâtres, une colline boisée, des pâtures, un coteau arbustif. Beau terrain d'observation et d'écoute des animaux, des oiseaux, des faucons crécerelles et, la nuit, muni d'une lampe de poche, des rapaces à l'œil fascinant. Ramages et plumages le ravissent, l'émeuvent, le subjuguent. Dans ses yeux, dans sa tête, dans tout son être, il emmagasine un véritable bestiaire, un réservoir de sons, d'odeurs, de couleurs, de vie qu'il retrouvera, intacts, plus tard.

Son père est un de ces peintres dont le pinceau meuble les heures de loisir. A l'observer, lui aussi, avec la même intensité qui lui fait scruter le ciel ou le bois, André Buzin grandit sous le double signe du crayon et du pinceau. Au cours de ses humanités, il se laisse séduire par la dinanderie, mais la réalisation de poêlons et de casseroles en série manquant de créativité, il choisit de prendre le large. Avec des bottes de sept lieues et un appareil photo en bandoulière, il devient chasseur d'images. Sa vocation, son imaginaire, c'est dans la nature qu'ils se trouvent. Ses terrains de prédilection vont des zones côtières aux grands espaces montagnards, en passant par les forêts ardennaises.

 

Le Peintre Animalier

La peinture animalière est très exigeante. Elle est le fruit d'un long travail d'observation de l'animal dans son milieu naturel. De longues randonnées solitaires, des heures de patience et de prudence, des émotions en pagaille. Petit à petit, l’artiste apprivoise le terrain, entre sans bruit et sans les déranger dans l'intimité des animaux. Il épie leurs attitudes, leurs mouvements, leurs amours, leurs drames, en voyeur humblement passionné. Sa manière à lui de protéger la nature, bien avant la grande vague écologique. Les jumelles sur la poitrine, le carnet de notes sous le bras, la tête remplie d'images observées au cours de la journée, le dessinateur rentre chez lui. C'est dans son atelier familial qu'il va revivre les instants inoubliables de ces longues promenades à travers bois et campagnes, à travers neige, pluie et soleil. Tout cela prend vie sous sa plume ou son pinceau. Les nombreuses années passées sur le terrain ont fait de lui un homme d'expérience. Elles l'amènent à réaliser, à reconstruire sur la toile ou le carton à dessin, des scènes vécues dans un souci d'authenticité qui font de ses représentations picturales, d'un réalisme étonnant, non seulement des œuvres d'art d'un haut niveau, mais aussi le témoignage d'un engagement envers la nature. Il faut infiniment de talent pour réaliser de tels tableaux, presque plus vrais que nature. Mais, outre le talent, il faut aussi, et c'est peut-être le plus important, beaucoup d'amour pour l'animal et pour la gent ailée. André Buzin possède tout cela, et bien davantage...

Il a réalisé plus de 40 expositions personnelles et a participé à près de 60 salons d’ensemble, tant en Belgique qu’à l’étranger. A la demande du très nombreux public visitant ses expositions, André Buzin a créé une collection d'art de très haute qualité. Ces gravures font l'objet d'un tirage unique, limité, numéroté et signé par l'artiste.

"André Buzin aime citer cette maxime de Saint-Exupéry: "On n'hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte à nos enfants". Il échoit donc au peintre de la nature d'aller au-delà de celle-ci, au-delà du paysage bucolique, de considérer celui-ci comme un vaste théâtre sur la scène duquel les animaux en liberté interprètent des rôles immuables dont les ressorts secrets n'arrêtent pas de nous étonner. Dans l'art classique et moderne, la peinture animalière garde une large place. Cette tradition a ses lois. Celles, en particulier, de décrire non seulement une espèce dans sa livrée, au fil des saisons, mais d'étudier aussi son comportement, de définir son espace et ses conditions de survie. Il s'ensuit qu'à la justesse scrupuleuse de sa description (démarche scientifique) s'ajoute ici l'observation minutieuse certes, mais créative (démarche esthétique), du cadre écologique. Oiseaux, mammifères, reptiles, insectes, tous les acteurs du règne animal se voient ainsi immortalisés, saisis dans leur "vécu". André Buzin y déploie une technique picturale éblouissante, raffinée dans le détail, d'un réalisme qui suscite une émotion poétique avivée par l'attitude, la posture de l'animal." L. De M.

 

L’Auteur de Timbres Belges et Etrangers

André Buzin est aussi l'auteur de nombreuses séries de timbres belges ou étrangers consacrés à la vie animale et à la défense des biotopes, dont la célèbre série Les Oiseaux de Belgique qui circule depuis 1985. Son entrée dans l’univers philatélique s'est passée tout à fait par hasard. En 1984, son travail est remarqué par un membre de la Commission Philatélique Belge. Résultat, le Dinantais se voit assigner sa première mission postale: réaliser une série de timbres de valeur courante sur les oiseaux. Le coup d'essai fut un coup de maitre. Depuis cette première commande, la Poste fait régulièrement appel au talent de l’artiste pour illustrer des séries animalières ou florales. En tout, André Buzin a donné naissance à quelque 300 maquettes de timbres-poste pour la Belgique, le Grand-Duché de Luxembourg et quatre pays d’Afrique. Avant que les animaux sortis de l'imagination d'André Buzin ne se trouvent imprimés en millions d'exemplaires, diverses étapes sont nécessaires. Elles correspondent à un canevas bien établi. Tout commence au sein de la Commission Philatélique Belge. Celle-ci se réunit tous les mois et fait son choix parmi les différentes propositions de timbres qui lui parviennent. Une fois ces choix approuvés par le Ministre des Communications, la commission désigne l'artiste pour élaborer les timbres. Celui-ci soumet au jury quelques avant-projets, puis réalise la maquette finale qui fait quatre fois la grandeur du timbre. Lorsque le projet est terminé, le dessinateur cède sa place au graveur.

Le Jury des Grands Prix de l'Art Philatélique Belge lui a décerné, à 11 reprises, le Prix du Meilleur Dessin, deux Prix Ambassadeur et, en 1991, le Prix du Roi pour son faucon pèlerin. Il a obtenu également le Prix du Président de la République au Salon d'Automne, en 1997 à Paris, et a été reconnu Affichiste de l'Année Européenne de l'Environnement. André Buzin a aussi illustré plusieurs revues à caractères scientifique et didactique. Pour les Editions Hachette, il a réalisé près de 450 dessins pour trois livres de la collection La Vie Secrète des Bêtes, à savoir Les Forêts Vierges, Les Animaux Rares et Les Animaux Migrateurs.

 

L’Artiste Engagé

André Buzin est un artiste qui participe activement au combat pour la sauvegarde de notre environnement, en soutenant d’importantes associations de protection de la nature et du monde animal: Fondation Delphus, Fondation Belge pour la Conservation des Habitats, Natuurpunt, Natagora,…

Les fonds récoltés lors d’actions dans lesquelles il s’est volontairement impliqué par la réalisation de peintures, de gravures numérotées et d’autres formes d’engagement ont permis de concrétiser des initiatives efficaces de conservation et de protection de la nature, tel l’achat de réserves naturelles en Belgique.

 

 

Animations pour Groupes Scolaires

Dinant – CCRD – Salles d'Exposition

Du Lu 04 au Ma 26|09|2017

Formation

(Pour les élèves des 6 années du primaire)

Gratuit – Inscription obligatoire au CCRD

Coproduction CCRD/Entre-Meuse-et-Lesse, Antenne Régionale de Natagora

 

Dans le cadre de l’exposition, des animations sont organisées à destination des élèves des six années de l’enseignement primaire. Des guides d'Entre-Meuse-et-Lesse, Antenne Régionale de Natagora, présenteront les différents aspects de leurs nombreuses actions de protection et de sauvegarde de la nature, et plus particulièrement des espèces protégées.